Pourquoi être casanier développe ton mental ?


Tu culpabilises peut être souvent de rester enfermé chez toi comme une huître dans sa coquille ?

Le temps n’est pas franchement moche mais tu n’as pas de motivation pour sortir.

Tu préfères rester tranquille dans ton canapé à regarder netflix avec un paquet de Shokobon sous la main.

Arrête de culpabiliser !

Je vais te montrer qu’en restant une journée en pyjama tu vas gagner beaucoup plus que tu ne le crois.

Mais alors comment ça marche Jamy? 😉

Nous vivons une époque de fou. Tout le monde court à gauche et à droite.

Nombreux sont ceux qui stressent la journée et courent encore pour aller faire leur séance de méditation le soir à la maison.

Et le weekend c’est encore la course pour toutes les activités qu’ils n’ont pas le temps de faire la semaine.

Beaucoup d’air brassée souvent pour peu de résultats concrets.

Je vais te montrer pourquoi ton oisiveté sera souvent plus productive que leur course quotidienne.

Sais-tu que ton cerveau travaille en tâche de fond quand tu paresses?

Je ne suis pas pianiste mais il y a quelque temps je me suis mis à la Sonate au Clair de Lune en complet débutant.

C’est fastidieux de déchiffrer une partition  quand on ne connaît pas le solfège.

Je travaillais donc note par note à mon rythme.

Au bout d’une trentaine de minutes je me suis retrouvé bloqué sur un passage difficile.

Alors j’ai fait une pause de dix minutes en buvant un petit thé vert.

En revenant devant le piano : DÉBLOCAGE !

Là où je m’emmêlait les pinceaux dix minutes plus tôt tout devenait plus simple.

Ton esprit travail quand tu es en pause.

Tes petits neurones s’organisent même quand tu ne lis pas les leçons métaphysiques de Kant.

Il faut prendre l’habitude de travailler de manière intense par sprint de moins d’une heure.

Puis laisser ton esprit digérer tranquillement la nourriture que tu viens de lui donner, pour être efficace.

Les plus récentes découvertes des neurosciences confirment les bénéfices des pauses régulières pour gagner en agilité mentale.

Ton mental est comme ta voiture. Quand tu n’as plus de carburant l’inertie te fais encore avancer mais tu aurais dû t’arrêter avant pour ne pas tomber en panne sèche.

Une journée “pyjama” de temps en temps recharge ton mental loin des stimuli extérieurs.

Maintenant quand tu voudras passer une journée entière à te détendre à la maison repense à ce que tu viens de lire.

Au chaud sous ta couette avec une bonne série ton mental prend son élan pour mieux sauter.

Et ne culpabilise plus de faire le plein.

A bientôt,

Seb